Komainu Lion Japonais

Les sortes de Lion, Lion et Culture -

Komainu - Lion Japonais

Qui sont ces lions du Japon ? Quelles sont les traditions liées aux Komainu ? Pourquoi les sanctuaires Japonais sont gardés par ces chiens lion ?

Soyez les bienvenus sont Lion Royaume pour un nouvel article. Aujourd'hui vous l'aurez compris, nous allons parler en détails de ces lions du Japon. Les traditions et légendes les entourant font d'eux de véritables gardiens de la pierre, mais aussi de l'Homme. 🦁

statue lion japonais

L'Histoire des Chiens Lions du Japon

Si vous êtes déjà allé dans un sanctuaire au Japon, il y a de fortes chances que vous ayez vu une paire de lions en forme de chien flanquer l'entrée. Si vous êtes allé à Okinawa, vous les avez vus un peu partout. En fait, vous pouvez voir des variations de ces créatures en Chine, en Corée, au Myanmar, au Tibet et dans d'autres pays d'Asie de l'Est. Ou même dans des restaurants chinois en Occident. 💮

Ils sont connus en anglais sous les noms de lions, chiens, chiens lions, chiens Fu ou chiens Foo. Au Japon, ils sont appelés komainu (狛犬こまいぬ), et à Okinawa : shīsā. Tous ces noms différents amènent à se poser la question : "Que sont-ils exactement ?"

Lion japonais

Chiens ou Lions ?

On ne va pas faire durer le suspens, et dire tout de suite que ces animaux sont en fait des lions. Comment se fait-il donc que certains les appellent des chiens ? Nous y reviendrons dans un instant, mais nous devons d'abord nous tourner vers l'Inde. Il y a aussi d'anciennes statues de lion dans les pays du Moyen-Orient, mais l'Inde est l'endroit le plus sûr pour commencer le chemin des statues de lion vers le Japon, car il semble avoir évolué en même temps que la foi bouddhiste. 🙏

Les lions sont apparus dans l'art des temples indiens et, dès le troisième siècle, dans l'art bouddhiste chinois. À cette époque, le lion était un protecteur symbolique du dharma (les enseignements du Bouddha). "Si c'est assez bon pour Bouddha, c'est assez bon pour l'empereur", pouvait être la ligne de pensée, car, avec le temps, ils sont aussi devenus les protecteurs des portes impériales.

Ici, l'histoire semble devenir un peu floue. Le mot chinois pour lion est shi 獅 ou shishi 獅子, mais une autre créature est apparue en Chine à peu près à la même époque : le xiezhi 獬豸. À un moment donné, entre le IIIe et le VIIe siècle, des xiezhi en pierre jumelée ont également fait leur chemin en Corée, où le nom se prononce haetae ou haechi. Le haechi ressemble beaucoup à un lion, mais il a souvent un corps écailleux, une petite corne sur la tête, et parfois de petites ailes.

Lion japonais sculpture

Komainu Japonais

A l'époque de Nara (710-794), les lions gardiens étaient également venus au Japon. Rien n'indique si la source originale de leur introduction était la Chine ou la Corée. Au début, ils étaient généralement faits de bois et n'étaient utilisés qu'à l'intérieur. Au neuvième siècle, un changement est intervenu et le couple s'est constitué d'un lion à la gueule ouverte (shishi 獅子) et d'un komainu à la gueule fermée, portant des cornes et ressemblant à un chien. 🐶

Le nom komainu lui-même signifie "chien coréen". Vu le nom et sa corne, il semblerait que le komainu, au moins, provienne du haechi coréen. Au XIVe siècle, la corne a disparu, et les deux animaux du couple ont fini par être connus sous le nom de komainu. À la même époque, les gens ont commencé à les fabriquer en pierre et à les utiliser à l'extérieur.

Aucune source ne confirme solidement comment le komainu est devenu omniprésent à l'entrée des sanctuaires. Mais nous pensons qu'il est probable que les lions gardiens aient été initialement associés aux temples bouddhistes. Cela à cause des associations bouddhistes de lions en Chine, et des premières influences coréennes sur les lions japonais (le bouddhisme ayant été introduit au Japon depuis la Corée en 552 de notre ère). Les bouddhistes établissaient souvent des parallèles entre les caractères et les symboles de leur religion et ceux que l'on trouve dans les croyances autochtones du Japon. 🉐

Vous vous demandez peut-être si quelqu'un dans le Japon pré-moderne a déjà vu un vrai lion. C'est loin de la savane, mais il y a aussi des lions asiatiques. Bien que leur aire de répartition soit assez réduite aujourd'hui, avant le XIXe siècle, on pouvait les trouver partout en Perse, en Palestine, en Mésopotamie et dans une grande partie de l'Inde.

statue lion deco

Gardiens de Temples

Lorsqu'ils sont vus en couple, au Japon et à Okinawa, un lion a généralement la gueule ouverte alors que l'autre est fermé. Ce n'est pas une coïncidence, mais plutôt un symbole bouddhiste. La bouche ouverte est censée former le son "a" あ, tandis que la bouche fermée forme le son "un" うん. Ensemble, ils forment le mot a-un, la version japonaise du mot indien om ॐ. Originaire de l'hindouisme et adopté par le bouddhisme, la signification de "om" semble parfois quelque peu vague, mais est souvent décrite comme le nom de Dieu ou le son de la vibration de l'univers. 🪐

Au Japon du moins, "a" et "un" symbolisent également le début et la fin, de la même manière que les pays occidentaux utilisent l'alpha et l'oméga. On dit aussi parfois que l'animal à la bouche ouverte est un mâle, tandis que l'autre est une femelle.

statue lion pierre

Lion Protecteur Japonais

Au Japon, les statues de lion sont présentes dans les sanctuaires, mais elles sont rarement vues ailleurs. Cela dit, les statues de lion sont omniprésentes à Okinawa et partout dans le pays.

Ces statues sont souvent faites d'argile rouge. Mais on peut les trouver en bois, en acier, parfois en bronze ou en cuivre. On les retrouve souvent à l'entrée des grands bâtiments, des maisons, des écoles, et de bien d'autres lieux publics. On observe ce type de statues absolument partout dans les magasins de souvenirs et autre grandes surfaces. Il est très facile pour les gens de se les procurer.

statue de lion japonais

Lion Gardien du Japon

Bien que leur passé reste souvent flou, les lions gardiens sont fascinants. Bien qu'il y ait des tonnes de komainu à voir dans les sanctuaires du Japon, nous sommes tristes de dire que nous ne les avons pas beaucoup vus utilisés dans la culture moderne. Peut-être que certains d'entre vous connaissent des exemples dont nous ne sommes pas au courant ? D'un autre côté, le shīsā d'Okinawa est un symbole vivant, donc au moins cette légende méconnue a un foyer heureux à Ryukyu.

souvenir statues lion


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite mail !