Lions Gays.

Lion et Informations -

Les Lions sont-ils homosexuels ? Pas vraiment...

Un photographe animalier a pris une image saisissante de deux lions mâles dans la réserve national du Masai Mara au Kenya. Spécialiste de la vie sauvage, il a capturé une image étonnante de deux lions mâles dans le Masai Mara du Kenya.

Les Lions Gays, ça existe ?

Après la publication de la photo, prise en août dans la réserve nationale du Masai Mara au Kenya, Ezekiel Mutua, le directeur général du Kenya Film Classification Board, a accusé les humains (ou peut-être les démons) d'être responsables de cette scène ou deux lions mâles se trouvent l'un sur l'autre. "Ils ont probablement été influencés par des touristes gays qui sont allés dans les parcs nationaux et se sont mal comportés" a déclaré Mutua à Nairobi News, avant de suggérer que les lions soient isolés et étudiés parce que "les esprits démoniaques qui infligent des blessures aux humains semblent avoir maintenant rattrapé les animaux "... Des propos homophobes qui semblent être tout à fait dans l'air du temps au Kenya.

Deux lions mâles l'un sur l'autre.

Deux lions mâles l'un sur l'autre.

L'histoire réelle derrière la photo montre que Mutua s'est trompé sur certaines choses. Le comportement de la monture n'est pas vraiment sexuel. Et le fonctionnaire a sauté sur l'occasion d'attribuer des motivations humaines au comportement animal, selon les experts.

"C'est rare, ce n'est pas vraiment sexuel et cela nous en dit beaucoup plus sur ces fonctionnaires au Kenya et leur homophobie qu'autre chose" a déclaré Craig Packer, le directeur du Centre de recherche sur le lion de l'Université du Minnesota. "C'est une réaction bizarre et excessive".

Histoires d'amour des lions.

Ce n'est pas la première fois que l'on voit deux lions du même sexe dans une étreinte. En mars 2016, un autre photographe a pris un mâle en train de se faire monter dessus par un autre mâle au Botswana.

Les dernières photos ont été prises par Paul Goldstein, un guide britannique pour Exodus Travels, qui a dit que les lions se tenaient d'abord côte à côte, puis que l'un d'eux s'était couché et avait été monté par l'autre. Les lions sont restés ainsi pendant plus d'une minute, a déclaré Goldstein dans une légende accompagnant la photo. "Même lorsqu'il est descendu, il n'a pas reculé comme il est normal après l'accouplement. Il s'est approché du museau de l'autre mâle, pour lui faire une grimace, et lui a lancé un clin d'œil" a déclaré Goldstein.

Cette séquence est assez similaire à celle qui a été décrite au Botswana, où les deux lions ont passé un long moment en position d'accouplement. Mais dans les deux cas, ces lions ne s'accouplent pas, a déclaré M. Packer. Lorsque les lions mâles s'accouplent, ils gardent une femelle réceptive pendant plusieurs jours, en ayant des rapports sexuels toutes les demi-heures environ et en refusant de laisser d'autres mâles s'approcher de la femelle ⛔️. Un lion mâle éjacule presque immédiatement après avoir inséré son pénis dans la femelle, dit M. Packer, et accompagne son éjaculation d'un miaulement particulier.

Les affections homosexuelles entre lions.

La photographie capture plutôt un rare moment de lien social entre les lions mâles. Ces lions passent leur vie à essayer de se reproduire. Pour augmenter leurs chances, ils travaillent ensemble en petits groupes de deux, trois mâles ou plus, appelés coalitions. Ces groupes coopèrent pour chasser les mâles rivaux et s'emparer des femelles, tuant tous les bébés engendrés par les mâles précédents, a expliqué M. Packer. Des études à long terme remontant aux années 1970 montrent que les lions qui parviennent à faire partie d'une coalition, en particulier d'une grande coalition, ont plus facilement accès aux femelles et produisent en fin de compte plus de descendants survivants que les autres individus.

Les mâles de la coalition sont généralement affectueux les uns envers les autres, a déclaré M. Packer. Ils s'affalent les uns sur les autres, se lèchent et se frottent le visage. En de rares occasions, ils afficheront le comportement de plus en plus fréquent dont Goldstein a été témoin. Cela semble être un moyen d'aplanir les tensions sociales. Le même genre de comportement se produit chez les babouins et de nombreux autres mammifères sociaux, a déclaré M. Packer. Les femelles lions le font aussi, a-t-il ajouté.

"C'est une interaction sociale qui n'a rien à voir avec le plaisir sexuel", a-t-il dit.

Axelle - rédactrice Lion Royaume.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite mail !